Comment bien socialiser son chiot berger allemand

L’arrivée du chiot dans sa nouvelle maison marque également une rupture dans sa façon d’apprendre. Jusqu’alors, son éducation était le fait de sa mère et des autres chiots de sa fratrie. Les interactions qu’il a vécues lui ont permis de se développer durant les premières semaines de sa vie.

Il se trouve désormais esseulé dans un nouvel environnement. Sa socialisation doit lui permettre d’affronter ce nouveau monde dans des conditions optimales et de se construire un équilibre comportemental à l’âge adulte.

Pour arriver à cette fin, vous devez mettre votre chiot dans un contexte propice à sa socialisation. Comme souvent, il s’agit de procéder par étapes afin de permettre à votre animal de progresser avec calme et sérénité. Voici les principales étapes à respecter afin de socialiser votre animal avec les acteurs principaux de sa vie future.

Découverte du nouveau lieu d’habitation

La séparation avec sa mère, sa fratrie, son éleveur et le cadre de ses premières semaines de vie représente un moment de stress pour votre chiot berger allemand. Son arrivée dans un nouvel environnement va le confronter avec de nouveaux bruits, de nouvelles senteurs et de nouvelles sensations. Pour lui permettre de vivre ces expériences nouvelles dans des conditions optimales, il est souhaitable de supprimer au maximum les facteurs anxiogènes.

Faites en sorte de l’accueillir dans un environnement apaisé et calme. Prenez soin de lui donner à manger les mêmes croquettes qu’il mangeait jusqu’à là. Préparez avec soin son nouveau cadre de vie, en soignant en particulier la localisation de son panier et son coin repas.

Laissez votre chiot explorer son nouvel habitat à son rythme. Certains animaux sont plus aventureux que d’autres. Essayez de prévoir les dangers et de les écarter. Cette découverte tranquille doit pouvoir être menée tranquillement sans que votre maison ne bruisse de tous les bruits domestiques. Évitez ainsi de passer l’aspirateur, d’allumer la télévision ou de jouer à des jeux vidéo guerriers dans les premiers moments de sa découverte.

L’adoption d’une découverte progressive aux différents stimuli sonores favorise une transition équilibrée. Votre chiot sera plus confiant et plus équilibré, il sera plus à même d’entreprendre l’énorme travail d’apprentissage et de socialisation qui l’attend.

Bien entendu, cette phase peut être favorisée par un travail en amont pour l’éleveur. Lorsque le chiot est régulièrement manipulé et mis en présence tranquillement avec les sons de la vie courante, il se sentira facilement à l’aise. Ce travail préalable simplifie la socialisation et le dressage de votre chien.

Socialiser le chiot en le familiarisant aux promenades

La socialisation de votre berger allemand doit commencer le plus tôt possible. Il est notamment indispensable de le faire avant même qu’il ne soit totalement vacciné. Pour le sortir sans risques alors que son programme de vaccination n’a pas été complété, vous allez devoir le porter lors de courtes promenades dans les alentours de votre domicile.
Ces sorties vont permettre à votre chiot d’appréhender les bruits, les sensations et les odeurs qu’il rencontrera au quotidien autour de son nouveau lieu d’habitation. Il se familiarise ainsi avec la circulation urbaine, le bruit des bus, des tramways ou des camions et avec le flux des personnes dans les rues agitées.

Lové dans vos bras, il bénéficie d’un cadre rassurant pour s’habituer à ces différents bruits potentiellement terrifiants. Ces petites escapades précoces vont permettre à son chiot de s’adapter en douceur et éviter des difficultés comportementales à l’âge adulte.

Habituer le jeune chien aux enfants

L’éducation de votre chiot passe par sa socialisation avec les enfants. Votre jeune chien doit pouvoir jouer avec des enfants et en tirer une expérience positive. En le mettant en contact avec des enfants de tous les âges, il va pouvoir apprendre à adapter son amusement en fonction de l’enfant sans le rudoyer.
Assurez-vous toutefois de la supervision par un adulte de ces moments de socialisation avec les enfants. Il est en particulier nécessaire d’intervenir pour calmer les moments agités ou houleux.
Vous n’avez pas d’enfants à votre domicile ? Trouvez un moyen pour mener à bien ces moments importants dans l’éducation de votre chiot. Ils sont primordiaux à son comportement sûr et stable lorsqu’il sera grand.

Confronter votre chiot aux autres chiens

En accueillant votre chiot chez vous, vous l’avez privé de la présence de sa mère. Il ne dispose donc généralement pas d’un “roll model” pour apprendre les bonnes manières canines.
Pour compenser ce manque, le meilleur moyen est d’organiser des rencontres de votre chiot avec un chien adulte. Le choix de ce “tuteur canin” est important. Vous devez vous assurer de le mettre en relation avec un chien adulte équilibré, bien éduqué et doux. Un tel profil transmettra de bonnes manières sans risquer de lui apprendre les mauvaises.

Cette mise en relation va permettre à votre chiot d’appréhender sa force et de se soumettre au contrôle d’un chien plus âgé. Lors d’une séance de jeu, votre chiot pourra ainsi être rappelé à l’ordre par un aboiement ou un grognement lorsqu’il fait mal à son partenaire de jeu. En prévenant le chiot, l’adulte lui apprend à se maîtriser et à limiter l’intensité de sa morsure.

Attention, il est important de s’abstenir d’intervenir lors des rencontres entre votre petit berger allemand et un chien adulte. Un gros chien équilibré n’est pas agressif envers un chiot. Sa réaction est donc proportionnée aux agissements de votre chiot. Elle est destinée à lui apprendre que cela ne se fait pas. Toute intervention de votre part, viendrait modifier la perception de la place de votre chien dans le monde. Il viendra à se prendre pour le chef et à considérer qu’il peut faire ce qu’il veut.

Manipuler votre chien pour simplifier le travail du vétérinaire

Naturellement, les chiens sont réticents à se faire manipuler par des inconnus. Vous pouvez éduquer votre chiot afin qu’il accepte de bonne grâce d’être ausculté par différentes personnes.
Pour ce faire, demandez à vos proches de procéder à l’examen de votre chiot. Ils doivent notamment inspecter l’intérieur de ses oreilles, étudier ses yeux, tâter sa queue et examiner ses dents et les gencives. Au terme de cette manipulation, récompensez-le avec une petite douceur. Il associera rapidement ces expériences à des moments agréables.

La socialisation de votre chien est un processus continu qui doit être poursuivi jusqu’à l’âge adulte, voire même toute sa vie. Plus vous multipliez les contacts avec des personnes, des chiens et des milieux différents, plus votre chien gagne en assurance en lui.
Portez une attention particulière à la socialisation de votre chien à l’âge de 8 mois. Son entrée dans l’adolescence tend à faire évoluer son comportement. Il pourra devenir plus craintif et rejeter les acquis de son éducation. La poursuite de sa socialisation permet de palier à ce risque.